lyade
LYADE Garibaldi
31, rue de l’abondance 69003 LYON
Tél. 04 72 84 62 00 - Email : Lyadegaribaldi@arhm.fr

 
Les addictions
. Alcool
. Produits
. Jeu pathologique
. Jeu virtuel / cyberaddiction
. Tabac
. Troubles alimentaires
 
lyade
 
     
 
lyade
Accueil
     
 
lyade
presentation lyade
     
 
lyade
nous contacter
     
  NOS CENTRES DE SOINS DES ADDICTIONS
 
lyade
. Lyade ainay
 
 
lyade
. lyade Garibaldi
     
 
lyade
. lyade Vénissieux
     
 
lyade
. lyade fucharniére
     
 
PREVENTION - PEPS' LYADE
 
lyade
. PEPS’LYADE
     
 
lyade
. Les PointS Ecoute et Prévention
   
     
 
lyade
. consultation jeune consommateur
     
 
lyade
prévention & information au public
     
 
lyade
formation des professionnels
     
    lyade
   

 

 

arhm

 

 

 
 

Le tabac


Arrêter de fumer ?

Si l’arrêt du tabac est un problème à résoudre, c’est bien qu’il s’agit d’une véritable addiction et que le lien tissé avec la cigarette (ou le tabac sous une autre forme) ressemble à un nœud très serré…

Pourtant, les effets psychotropes du tabac sont peu intenses et c’est bien ce qui surprend dans cette addiction, à moins que ce soit cette quasi absence d’effet psychique ou sensoriel qui facilite l’installation de ce qu’on appelle communément la dépendance.


Analyser sa dépendance

Un début …
La plupart des fumeurs ont utilisé le tabac pour résoudre les difficultés qui se présentaient à eux au moment de l’entrée dans l’adolescence ou dans l’âge adulte.
Le tabagisme remplit une fonction symbolique d’autonomisation, de facilitation des contacts entre pairs, d’appartenance au groupe. Il permet une aide efficace, immédiate et inconsciente à la gestion des émotions. Il permet de supporter des conflits, des mauvais moments, d’attendre l’autobus et le repas ou de se tenir à sa table pour préparer des examens. Il peut masquer des troubles du comportement alimentaires, il facilite le transit… Un inventaire à la Prévert incomplet puisque chacun attribue à la cigarette des services variés.

Le plaisir
obtenu d’une cigarette vient plus tard et fait l’objet d’un apprentissage.


A l’âge adulte, les services rendus par la cigarette se modifient selon les âges et les circonstances… S’y ajoutent des prétextes pour donner du sens à un comportement que le fumeur lui-même finit par trouver mystérieux, avant qu’il puisse admettre que ce phénomène porte un nom :
LA DEPENDANCE .

Il s’agit de la dépendance dite psychologique.

 

Un tournant se produit chez certains fumeurs ...

schema tabac

Un comportement qui était initialement recherché pour l’obtention d’effets positifs, devient un comportement pour limiter des sensations négatives…
C’est une dépendance de substance qui s’installe…
La mieux connue des substances susceptibles d’être en cause dans ce phénomène est la nicotine mais elle n’est pas la seule en cause.
Pour évaluer votre niveau de dépendance nicotinique, répondez aux questions du test de Fagerström.
Une personne fumeuse qui a une dépendance nicotinique fume pour faire cesser le syndrome dit « syndrome physique de manque »

Qu’il s’agisse de dépendance physique ou psychologique, il s’agit de circuits de cellules nerveuses dédiées à l’action de fumer. Il n’est pas possible de modifier ces circuits par une action volontaire. Est-il possible d’apprendre volontairement à « ne plus savoir faire de vélo » ?


Arrêter de fumer, c’est apprendre à vivre l’âge adulte sans cigarette

La démarche proposée en tabacologie, c’est une démarche d’apprentissage de la vie adulte sans tabac , accompagnée par un professionnel.
Des besoins divers, un programme à la carte
Certains avant de pouvoir décider l’arrêt du tabac ont besoin d’une démarche s’apparentant à un travail psychothérapeutique…
Quand l’arrêt est décidé, les outils médicamenteux vont permettre ou faciliter l’apprentissage sans remplacer cette démarche.
Ensuite, l’enjeu est de ne pas reprendre… Toute personne qui a été dépendante de la cigarette garde des traces (des circuits de neurones) de sa capacité à fumer et la moindre consommation réactivera ces traces.

La plupart des fumeurs n’auront jamais la capacité de fumer une seule cigarette sans reprendre leur consommation initiale.
Il n’est pas possible d’arrêter de fumer… en fumant.

ANNEXES
La dépendance selon le DSM IV

Existence d’une tolérance définie par l’une ou l’autre des manifestations suivantes :

* Besoin de quantités nettement majorées de la substance pour obtenir une intoxication ou l’effet désiré
* Effet nettement diminué en cas d’usage continu de la même quantité de substance
* Existence d’un syndrome de sevrage comme en témoigne l’une ou l’autre des manifestations suivantes : syndrome de sevrage caractéristique de la substance,la même substance est prise dans le but de soulager ou d’éviter les symptômes de sevrage.
* La substance est souvent prise en quantité supérieure ou sur un laps de temps plus long que prévu
* Un désir persistant ou des efforts infructueux sont faits pour réduire ou contrôler l’utilisation de la substance
* Un temps considérable est passé à faire le nécessaire pour se procurer la substance , la consommer ou récupérer de ses effets.
* D’importantes activités sociales, occupationnelles ou de loisirs sont abandonnées ou réduites en raison de l’utilisation de la substance.
* L’utilisation de la substance est poursuivie malgré l’existence d’un problème physique ou psychologique persistant ou récurrent déterminé ou exacerbé par la substance

Les symptômes physiques du manque de nicotine :

* Nervosité, hyper irritabilité
* Envie incontrôlable, pulsion à fumer
* Insomnies
* Humeur dépressive
* Augmentation de l’appétit
* Difficultés de concentration

 

 

TEST de DÉPENDANCE NICOTINIQUE dit "TEST de FAGERSTRÖM"

 

1. Le matin, combien de temps après votre réveil allumez-vous votre première cigarette ?

Dans les cinq minutes 3
tabacs
Entre 6 et 30 minutes après 2
tabacs
Entre 31 et 60 minutes après 1
tabacs
Après 1 heure ou plus 0

 

2. Trouvez-vous qu’il est difficile de vous abstenir de fumer dans les endroits où c’est interdit ?

tabac
Oui 1
tabacs
Non 0

 

3. A quelle cigarette renonceriez-vous le plus difficilement ?

tabac
La première de la journée 1
tabacs
Une autre 0

 

4. Combien de cigarettes fumez-vous par jour, en moyenne ?

10 ou moins

0
tabacs
de 11à  20 1
tabacs
de 21à  30 2
tabacs
plus de 30 3

 

5. Fumez-vous à intervalles plus rapprochés durant les premières heures de la matinée que durant la journée ?

tabac
Oui 1
tabacs
Non 0

 

6. Fumez-vous lorsque vous êtes malade et alité ?

tabac
Oui 1
tabacs
Non 0

 

 

N.B. : Ce test a été validé par l’ensemble de la communauté scientifique au niveau international.

Additionnez le total des points correspondant à vos réponses : ……………………


Résultats :

* Si vous avez entre 0 et 2 : pas de dépendance nicotinique
* Si vous avez entre 3 et 4 : dépendance faible
* Si vous avez entre 5 et 6 : dépendance moyenne
* Si vous avez entre 7 et 10 : dépendance forte ou très forte.

Si votre score est supérieur ou égal à 5, vous aurez vraisemblablement besoin d’utiliser un traitement de substitution nicotinique (timbre ou gomme à mâcher).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mentions légales

© internet valence vaoweb.com